Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Le judo en général arrow Techniques et Katas
Le Judo - Techniques et kata Version imprimable

Les Techniques 

Tout au long de son évolution, le judoka apprend et développe différentes techniques (en japonais « waza »), avec lesquelles il utilise le déséquilibre de son adversaire afin de le faire tomber. Les techniques de projection sont appellées nage waza et le groupe des techniques debout, tachi waza .

                                                            

  • les techniques de jambes : ashi waza (ex : de-ashi-baraï)

  • les techniques de bras : te waza (ex : morote-seoi-nage)

  • les techniques de hanches  : koshi waza (ex : o-goshi)

  • le groupe des techniques de sacrifice, sutemi waza, ou uke décide de sacrifier son équilibre pour faire chuter tori :

    -les techniques de sacrifice dans l'axe : mae sutemi waza  (ex : tomoe-nage)

     

    -les techniques de sacrifice sur le côté : yoko sutemi waza (ex : yoko-tomoe-nage)

 

Après avoir projeté son adversaire au sol, le judoka va tenter de l’immobiliser, de l’étrangler ou de lui faire une clé de bras.

 

  • les techniques pratiquées au sol : ne waza 

  • les techniques d'immobilisation : osae-komi waza (ex : on-gesa-katame)

    les techniques d'étranglement : shime waza (ex :kata-a-jime)
  • les techniques de clés : kansetsu waza (ex :ude-ishigi-juji-katame)                        


 

 

Les jeunes judokas ne sont pas autorisés à pratiquer les étranglements et clés de bras en compétition avant 14 ans (catégorie espoir), et ne les apprennent qu’à partir de la ceinture verte.

 

Les Kata 

Certains katas de judo nécessitent également les techniques de frappe (atemi waza). On y retrouve les coups de pied (geri), les coups de poing (tsuki), les coups du tranchant de la main (shuto).

Dans les katas, deux judokas enchaînent différentes techniques dans un ordre et avec un déplacement bien précis. Les katas sont des exercices de style, de concentration également, et constituent la source même des principes du judo. La bonne exécution de ces katas nécessite de longues années de pratique pour permettre au judoka d'en saisir le sens profond.

 


 

Formes du Kodokan:

 

  • Nage-no-kata (forme des projections)

  • Katame-no-kata (forme des contrôles)

  • Kime-no-kata (forme de la décision).

  • Goshin-jutsu (no-kata) (forme de la défense de soi).

  • Ju-no-kata (forme de la souplesse).

  • Itsutsu-no-kata (forme des cinq principes).

  • Koshiki-no-kata (forme des techniques anciennes).

  • Seiryoku-zenyo-kokumin-taiiku-no-kata (forme de l'entraînement physique et de la prospérité mutuelle) - ce kata contient le kime-shiki (forme de la décision - à destination des femmes).

  • Joshi goshin-ho

 

Autres formes :

 

  • Go-no-sen-no-kata (forme des contre-prises)

  • Nanatsu-no-kata (forme des sept techniques)

  • Nage-Ura-No-Kata (autre forme de contre-prises) créé par Maître Mifune